Visites dégustations, repas, atelier de degustation des domaines Français

Choisir votre langue :

Blog

dimanche 26 mars 2017

Les vendanges 2016 débutent avec ses grappes d’incertitudes, mais aussi de certitudes.

jeudi 22 septembre 2016

grappes de raisons du millesime 2016Pour être politiquement correct, disons que le millésime 2016 sera « complexe » et « hétérogène », avec un faible volume dans la plupart des régions.



Millésime 2016 : « Les raisons de la colère » ou « les raisins de la galère »



Les vendanges ont débuté dans la plupart des régions, tout au moins pour les blancs. Compte tenu de la météo incertaine de ces derniers jours, il convient de rester prudent dans ses conclusions, mais on peut d’ores et déjà établir quelques constats :




  • 2016 n’aura pas été épargné par la météo ; rappelons en effet, les épisodes de gel en avril dans le Champenois qui ont mis à mal le quart de la région viticole ; de même, la Bourgogne avait été particulièrement touchée dans sa partie Nord par cet épisode météorologique. En août, c’était au tour du Languedoc de subir cette fois la grêle, de même que le bordelais la semaine dernière.



Néanmoins, dans quelques années, on ne retiendra au sujet la météo 2016, que le fait que nous avons vécu un printemps très pluvieux et une sécheresse estivale.




  • Avec la sécheresse estivales, les vignes ont été mises à rude épreuve, avec pour certains viticulteurs, la nécessité de sacrifier des parcelles entières, en arrachant les raisins bien avant les vendanges, afin de sauver les pieds de vignes.

  • Et comme un aléa arrive rarement seul, le mildiou s’est invité à la fête dans plusieurs régions, et notamment en Champagne. Point n’est besoin de rappeler les ravages que peut entrainer ce champignon, mais là encore, ce sont des quantités importantes de raisins sacrifiés.



Les interrogations du Millésime 2016 : Rendements et qualitégrappe de raisin du millesime 2016



Au final, nous aurons donc des vendanges 2016, avec des rendements très faibles, avec presque partout des baisses allant jusqu’à 30 % en poids de raisins récoltés.



Reste à savoir si au pressoir, les jus seront ou non concentrés. A ce stade, il est prématuré de qualifier le millésime, mais il est certain que nous aurons un millésime très hétérogène selon les appellations, ou au sein d’une même appellation.



Si l’on prend pour exemple la Bourgogne, les parcelles, voire même les pieds d’une même parcelle, les aléas climatiques ci-dessus ont eu plus ou moins d’impacts; le travail de vinification sera donc essentiel pour tirer le meilleur de la vigne.



Si ce panorama des vendanges peut paraitre anxiogène, il faut relever que certains vignobles ont été épargnés et devraient donc se distinguer sur ce millésime 2016. On pense notamment aux vignobles du Rhône qui affichent un optimisme légitime. Il faut dire qu’ils ont été épargnés par les aléas climatiques, et que les conditions météo 2016 ont été exceptionnelles pour les cépages locaux. Même si les rendements seront faibles, le millésime s’annonce prometteur.



Les vendanges 2016 commencent et la météo peut encore réserver des surprises ; un proverbe paysan rappelle que « c’est à la fin de la foire qu’on compte les bouses » ; il peut s’appliquer pour le raisin, et c’est donc à la fin des vendanges qu’on analysera les grains !


Au sujet de l'auteur (Arsene Bacchus)

Arsene Bacchus

Bloggeur passionné de vins essayant d’allier à la fois l’humour et le sens critique, voire sarcastique ! Le monde du vin étant perçu comme trop sérieux, j'ai pris l’option d’une plume qui aborde les sujets d’actualité avec une forme de naïveté et d’autodérision. Mon pseudo rappelle à la fois les côtés gentleman, abordable et instruit d'Arsène Lupin et les aspects précis et respectueux des amateurs de vins dont je fais partie.

Tous droits réservés - Wine Tour Booking  Neocloud  2014.